Phase 3 : 1998 - 2001 
      
Juin 1998 : Légères retouches de style : boucliers, jantes, rétroviseurs et poignées de portes peints, feux arrière moins striés, ou tuyau d’échappement ovale. Les SL 280 (204 ch), SL 320 (224 ch) et SL 500 (306 ch) reçoivent des moteurs V6 et V8 nouvelle génération, à trois soupapes par cylindre et double allumage. Avec consommation en baisse de 10%. La SL 60 AMG est remplacée par les SL 55 AMG (V8 de 354 ch) et SL 73 AMG (V12 de 525 ch).
Août 1999 : L’ESP est monté en série sur les 6 cylindres.
Mai 2000 : Série spéciale suréquipée "SL Edition" disponible en 320 et 500 avec deux couleurs designo: bleu mystique ou argent adamantin. Puis, pour sa dernière année, le roadster SL offre en 2001 sa "Final Edition" : équipements particuliers et fort nombreux !
Juillet 2001 : Fin de production des SL R129, et lancement du SL "R 230". Suivant la mode du coupé-cabriolet, il succède aux 204 940 exemplaires du R 129.
 Phase 2 : 1995 - 1996
   
Septembre 1995 : Nombreux changements au Salon de Francfort. Pour l’esthétique : phares et pare-chocs redessinés, clignotants blancs, boucliers et bas de caisse couleur carrosserie, ouïes latérales ovoïdes, calandre à six lamelles, phares au xénon et nouveaux feux arrière monocolores rouge, et enfin jantes à 12 trous. Le feu de freinage central arrière apparait en cours de production. Le dessin de l’intérieur est modifié, notamment le volant et les panneaux de portières. Quant à la mécanique : la boite électronique automatique à 5 rapports équipe tous les modèles en série (seule la SL 280 la reçoit en option en juin 1996, remplaçant les options boite auto 4 et 5 rapports). Avec un vilebrequin et une gestion électronique modifiés, les V8 et V12 consomment 10% de moins. L'ESP devient disponible sur la SL 500 (en série sur la SL 600).
Avril 1996 : Un hard-top à toit vitré est proposé en option, aux montants arrière de profil plus fin.
Juin 1996 : l’ESP est en option sur maintenant tous les modèles (toujours en série sur la SL 600).
Décembre 1996 : Aide au freinage d'urgence BAS en série.
Avril 1998 : l’ESP devient de série sur les SL 500 et SL 60 AMG.        


Le roadster SL R129 fut présenté à Genève en 1989, il y fut fort remarqué ! En effet, le dessin de Bruno Sacco est parfait, c’est l’élégance automobile. Sa finesse fait oublier les innovations techniques du modèle et fera qu’en 12 ans, seules quelques modifications sépareront ses trois phases. Voici le détail de ses évolutions.
            
  
                                                               



                                                     

          
   
 

Phase 1 : 1989 – 1992        
Mars 1989 : A la suite du roadster "R107", le nouveau SL se fait remarquer au Salon de Genève. Trois versions sont proposées : deux 6 cylindres : 300 SL (6 cylindres 12 soupapes, 190 ch, non importé en France), 300 SL-24 (6 cylindres 24 soupapes, 231 ch), et 500 SL (V8, 326 ch). Seules les versions 6 cylindres sont disponibles en boîte manuelle.
Septembre 1989 : La 300 SL-24 reçoit l’option boite automatique maintenant à cinq rapports au lieu de quatre.
Juillet 1992 : Lancement de la 600 SL à moteur V12 de 394 ch.
Juin 1993 : Changement d'appellation, le matricule suit désormais la classe du modèle : la 500 SL devient SL 500. Les 300 SL et 300 SL-24 sont remplacées par les SL 280 (193 ch) et SL 320 (231 ch). AMG présente la SL 60 AMG de 381 ch.


Les 30 ans du roadster R129
RETOUR