Important changement en 1985 avec l'abandon du 6 cylindres et l'adoption d'équipements et de moteurs V8 issus de la classe S pour les 300, 420 et 500 SL. Avec des modifications de la jupe avant et l'ajout du curieux volet caoutchouc arrière, ces moteurs consomment moins. Le 560 SL sort pour les USA, l'Australie et le Japon. Après 18 ans, la production (237287 ex.) cessa en août 1989.

     
Étroitement dérivé du R107, le coupé SLC a été dévoilé six mois plus tard, en octobre 1971. Reposant sur un empattement allongé de 36 centimètres, il offre quatre places, ce qui en fait un ancêtre des coupés Classe S actuels. Le plus étonnant est le parcours de ce SLC en compétition : les 450 SLC 5.0 et 500 SLC furent engagés sur de nombreux rallyes. Un domaine pourtant a priori peu favorable à ces gros coupés plutôt lourds. Les SLC n'y firent cependant pas que de la figuration, avec une deuxième place au East African Safari en 1979 et au rallye d'Argentine en 1980.


                
C107 : Existe aussi en coupé, et pour 4 personnes !



Prenez un roadster SL R107, rallongez l’empattement d’une bonne trentaine de centimètres. Remplacez la capote ou le hard-top par un véritable toit fixe allongé. Offrez-lui des vitres arrière de custode bien spécifiques genre jalousies, vous obtenez alors le coupé SLC qui, lui, s’apprécie à quatre, avec un vrai coffre.

Prototype           







                                   

Difficile de succéder à la ligne de la Pagode… Le roadster R107 fut d'ailleurs moyennement reçu à sa présentation au printemps 1971, n'ayant rien de commun avec son prédécesseur si réussi, hormis un peu du dessin arrière. Il était équipé de moteurs V8, le 350, et des innovations châssis, suspensions et sécurité des voitures de la génération "/8" de 1968. En avril 1973, un grand frère 450 SL arrive, puis un petit 6 cylindres en 1974, le 280 SL. Les deux V8 sont renouvelés en 1980 par les 380 et 500 SL, la boite automatique passe de 3 à 4 rapports.


R107 : Essayant de prendre la succession de la "Pagode", ce roadster fût un succès américain.
RETOUR